Logótipo IVDP
Operadores
Centenário Ministério Agricultura
Wines of Portugal
Loja do Porto
Follow me on Twitter
Facebook
Plan du site
Saphety
O IVDP é membro do “Center for Wine Origins” nos Estados Unidos.
Símbolo de Acessibilidade à Web [D]
Em conformidade com o nível 'AA' das WCAG 1.0 do W3C
Page d'accueil > Vins > Vin de Porto > Vintages

Vintages

  • 2007
    Les mois de Novembre et Février ont été très pluvieux, la précipitation ayant été supérieure à la moyenne dans le mois de Mai et surtout en Juin, spécialement dans le Douro Supérieur. Entre les mois de Mai et Août, les températures ont été au-dessous de la moyenne, surtout au Douro Supérieur. Bien que l’année viticole ait commencé avec des maladies de la vigne, les températures agréables du mois d’Août et un Septembre sec et chaud ont permit des raisins équilibrées. Les vins ont une qualité excellente, ils sont élégants, fins, structurés et avec des tanins ronds. 2007 est la plus grande déclaration de Vintage depuis toujours.
  • 2003
    Hiver normal et pluvieux. Printemps sec. Températures normales pour la saison excepté fin juillet et début août (45º pendant la journée et 30º le soir). Températures anormalement élevées pour les vendanges. Vins corsés avec des tanins qui lui donnent un bon potentiel de vieillissement. Qualité exceptionnelle.
  • 2000
    Hiver sec, avec 15/40% de pluie en moins. Février et mars chauds, pluie en avril et en mai. Un peu de pluie en juin et en août. Mûrissement lent : vendanges retardées de deux semaines. Température en septembre proche des 40º. Vins d’excellente qualité, concentrés et appellatifs depuis qu’ils sont jeunes, fruit très évident.
  • 1997
    Année atypique. Hiver sec caractérisé par un mois de février chaud. Printemps pluvieux et mois de mai froid. Eté long, chaud et sec. Vins riches en tanins, dont quelques-uns sont d’excellente qualité.
  • 1994
    Un Vintage «monumental», encore plus intense que celui de 1992, avec une concentration de tanins et de fruits D’après ce que James Suckling a écrit dans le magazine américain Wine Spectator, qui a attribué en 1997 la note maximale (100 points) aux Vintage de Taylor et de Fonseca et la première place parmi les cent meilleurs vins de l’année, «De Grands Vintage Ports comme ceux de cette année ont surgi très rarement au long de toute une vie». Déclaration générale. Temps excellent, vendanges dans des conditions idéales, avec des raisins parfaits.
  • 1992
    Vintage exceptionnel, avec une concentration de tanins et de fruits.
  • 1991
    Vintage excellent, harmonieux et riche. Eté chaud et sec, seulement avec quelques pluies légères début septembre. Vendanges faites dans des conditions idéales.
  • 1989
    Eté très chaud. Vendanges précoces, dans des conditions climatiques idéales. Quelques vins excellents.
  • 1987
    Hiver et printemps très secs. Mûrissement lent. Eté três chaud et sec. Vendanges précoces début septembre. N’a pas été une année Vintage, à cause de la faible production. Peu de maisons l’ont déclaré, bien que plusieurs “single-quinta” aient été faits. Vins très fins et fruités.
  • 1985
    Vins à l’arome très fin. Qualité exceptionnelle. Un Vintage classique, aux aromes intenses et à la composition ferme en fruit et tanins. Presque toutes les entreprises l’ont déclaré Temps excellent. Début d’un hiver froid, mais février et mars chauds. Un peu de pluie au printemps et températures normales jusqu’en été. Juin très chaud, après quoi il y a eu un été normal. Vendanges dans de parfaites conditions.
  • 1983
    Hiver sec et une grande partie du printemps pluvieuse. Floraison pauvre dans beaucoup de vignes. Année anormalement froide, y compris le mois d’août. Septembre chaud. Vendanges tardives et parfaites. Quelques Vintage exceptionnels. Quelques maisons ne l’ont pas déclaré, parce qu’elles ont choisi de déclarer l’année précédente, bien que celui de 1983 ait été considéré, pour les oenophiles, comme le meilleur. Riche en tanins, très aromatique et doté d’une grande capacité de vieillissement.
  • 1982
    Année très sèche. Hiver froid. Bonne floraison. Eté très chaud. Une des vendanges les plus précoces. Faible production, mais bonne qualité, vins délicats et élégants, dotés d’une grande concentration d’aromes. Beaucoup d’entreprises l’ont déclaré.
  • 1980
    L’hiver a été sec. La floraison (pauvre) s’est écoulée sous un temps pluvieux et froid, mais l’été a été chaud et sec. Il n’a plu que fin septembre, avant les vendanges. Qualité exceptionnelle, mais quantité en-dessous de la normale. Vins foncés et fruités. Presque toutes les entreprises l’ont déclaré.
  • 1978
    Après un printemps où les conditions climatiques ont été très mauvaises, un été long et chaud a été propice à quelques bons vins. Dix Single Quinta Vintage ont été déclarés, parmi lesquels le premier Vintage du producteur (Quinta do Infantado), embouteillé dans le Douro.
  • 1977
    Un Vintage classique. Des vins foncés et fruités, riches en tanins, dotes d’une grande capacité de vieillissement. Presque toutes les entreprises l’ont déclaré. Froid et pluvieux les premiers mois de l’année. Floraison tardive et mûrissement lent. Eté modéré mais un mois de septembre très chaud.
  • 1975
    Premier Vintage déclaré après la Révolution d’Avril 1974. Premier Vintage totalement embouteillé au Portugal, à travers une détermination légale. Après un hiver pluvieux, année chaude et sèche, surtout en été. Un peu de pluie début septembre, avant les vendanges. Vendanges tardives, début octobre. Petite production. Presque toutes les entreprises l’ont déclaré, bien que peu de vins aient été exceptionnels et se sont révélés moins durables que ce qui était prévu.
  • 1970
    Un Vintage à la qualité exceptionnelle, avec une grande harmonie de fruits et de tanins, lui assurant une grande longévité. Presque toutes les entreprises l’ont déclaré. Il a beaucoup plu en janvier et en février, et le mois de mars a été froid et sec. Le temps est devenu plus chaud à partir d’avril, ce qui a favorisé une bonne floraison et un mûrissement des raisins. Il a plu en août et début septembre, mais les vendanges ont eu lieu sous un temps sec et très chaud, la température ayant atteint à certains endroits 45¨C. Vins très mûrs.
  • 1967
    Année normalement froide début hiver, avec des températures qui chutent au-dessous de 0° C. Floraison tardive et pauvre. Eté chaud, avec quelques orages. Vendanges tardives, dans de bonnes conditions. Quelques vins excellents ont surgi, doux et fruités, déclarés par un petit nombre d’entreprises.
  • 1966
    Qualité exceptionnelle. Des vins très doux et riches en tanins, quelques-uns sublimes, dotés d’une grande capacité de vieillissement. Presque toutes les entreprises l’ont déclaré. Hiver normal, avec un peu de pluie, mais ensuite année sèche entre avril et septembre. Raisins à grande teneur en sucre, quelques-uns brûlés. Il n’a plu que légèrement au début des vendanges (fin septembre) Faible production.
  • 1963
    Un Vintage classique, intense et équilibré, foncé, fruité et doté d’une grande capacité de vieillissement.«Un Vintage apothéose», selon les dires de Chantal Lecouty. Presque toutes les entreprises l’ont déclaré. Grande production. Hiver normal et printemps froid et pluvieux, mais au beau temps pour la floraison. Eté chaud et sec. Il a bruiné seulement avant les vendanges. Pendant les vendanges (fin septembre), temps parfait, avec des journées de grosse chaleur et des nuits fraîches.
  • 1960
    Qualité excellente, avec des vins élégants et doux, dotés d’une bonne composition et de beaucoup de couleur et de corps. Presque toutes les entreprises l’ont déclaré. Année très chaude et au mûrissement précoce. Les vendanges ont commencé à la deuxième semaine de septembre, d’abord avec un temps chaud, mais avec une pluie très fine et froide après le 24 septembre, ce qui a nuit aux vendanges les plus en retard.
  • 1958
    Malgré l’humidité de l’année, il y a eu quelques vins excellents, à l’arome et au goût très fins. Après un été froid et pluvieux, le début du mois d’octobre a été très chaud et les vendanges ont eu lieu dans de parfaites conditions. Quelques firmes ne l’ont pas déclaré à cause du rapprochement de l’excellent Vintage de 1955.
  • 1955
    Excellente qualité. Vins harmonieux, corsés, foncés et très fruités. Presque toutes les entreprises l’ont déclaré. Hiver pluvieux. Eté chaud.
  • 1950
    Un vin très délicat et doux. On l’a appelé «the ladys vintage». Eté froid. Vendanges retardées mais dans de parfaites conditions.
  • 1948
    Un Vintage classique. Année chaude. Vendanges faîtes sous un temps très chaud (a atteint les 45° C). De nombreux raisins passerillés et très doux, au Cima de Corgo, à tel point qu’il a été, dans certains cas, difficile de contrôler la fermentation. Petite quantité. Vin très doux et corsé. Suckling dit que c’est un de ces «vins magiques», faits pour durer cent ans ou plus.
  • 1947
    Vintage exceptionnel, élégant et très fin. Année avec des conditions climatiques idéales. La production a été plus grande que prévu.
  • 1945
    Vintage classique, corsé, foncé et doux, doté d’une grande concentration de fruits et de tanins. Premier Vintage de l’après-guerre. Embouteillé au Portugal, à cause des restrictions anglaises. Presque toutes les entreprises l’ont déclaré. Année de faible production. Année sèche, avec un été très chaud, et seulement quelques pluies fin août. Les vendanges ont commencé tôt, à la première quinzaine de septembre.
  • 1942
    Qualité excellente, élégante et fruitée. Premier Vintage embouteillé presque exclusivement au Portugal, à cause de la Guerre. Pauvre production.
  • 1935
    Un Vintage classique, mais quelques entreprises ne l’ont pas déclaré, parce qu’elles ont déclaré celui de l’année précédente (exemple d’un «split Vintage»). Vin harmonieux, doté d’une richesse d’arômes fruités, et riche en tanins. Hiver sec, printemps anormalement froid, avec quelques gelées. Floraison et fructifications tardives. Eté instable mais vendanges faîtes dans des conditions idéales. En 1937, la Sandeman a totalement embouteillé son Vintage 1935, en célébrant en même temps le Jubilé de George V (1935) et le couronnement de George VI (1937), à travers deux médaillons allusifs, gravés sur les bouteilles.
  • 1934
    Qualité exceptionnelle, mûr et fruité, bien que l’année ait connu un temps instable. Hiver sec, printemps pluvieux. Floraison et fructification tardives. Juillet très chaud. Quelques pluies en septembre. Vendanges tardives début octobre, avec un temps idéal.
  • 1931
    Une nouveauté exceptionnelle, une des meilleures du siècle, avec des vins riches en arômes fruités et en tanins, doté d’une grande capacité de vieillissement. Mais peu de maisons l’ont déclaré, à cause de la crise internationale qui a provoqué une réduction de la recherche des vins chers; de nombreux stocks de l’excellent vintage de 1927 étaient encore à vendre. On distingue le premier Vintage do Noval avec la désignation Nationale, considéré, en 1999, par le magazine américain Wine Spectator, comme l’un des 12 meilleurs vins au monde du XXème siècle. L’hiver a été sec et l’été exceptionnellement froid et sec, y compris le mois d’août. En septembre, le temps s’est réchauffé et il y a eu un peu de pluie. Vendanges tardives, fin septembre, avec un temps idéal. Bien que le temps ait été irrégulier, quelques vins remarquables ont été faits.
  • 1927
    Un classique, un des meilleurs Vintage du siècle, foncé, avec une grande concentration et un équilibre dans les arômes. A aussi été une des meilleures cueillettes de toujours. La pluie qui est tombée fin septembre a été bénéfique. Vendanges tardives, début octobre, avec un temps très chaud. Des raisins très mûrs, quelques-uns brûlés. Tous les exportateurs l’ont déclaré, produisant des quantités supérieures à ce qui est habituel. Exporté en 1929, il a coïncidé avec la Grande Dépression, et les négociants de Londres ont eu du mal à le vendre. Une partie a été utilisée pour faire des assemblages de vins de Porto courants.
  • 1924
    Vintage excellent, foncé, dote d’un bon corps et d’un bon arôme. Presque toutes les grandes maisons exportatrices l’ont déclaré. Eté exceptionnellement froid. Un peu de pluie en septembre, mais les vendanges, à la fin du mois, ont été réalisées sous un beau temps. Production pauvre.
  • 1922
    Vintage excellent, en couleur, en corps et en force, très délicat. Presque toutes les grandes maisons exportatrices l’ont déclaré. Vendanges tardives début octobre, sous un beau temps.
  • 1920
    Vintage excellent, très élégant, équilibré et fruité. Premier Vintage après la Grande Guerre. Presque toutes les entreprises l’ont déclaré. Printemps avec mauvais temps. Avril très froid et pluvieux, avec des orages, en juin avec l’apparition de mildiou. Vendanges tardives, début octobre, après un été chaud. Nouveauté pauvre.
  • 1917
    Grand Vintage, riche en arômes et en tanins. Corsé et avec beaucoup de couleur. Beaucoup d’entreprises l’ont déclaré. D’autres ne l’ont pas fait, à cause de la conjoncture de la guerre. Printemps tardif et été très chaud et sec, avec seulement un peu de pluie en septembre. Vendanges tardives, à la deuxième semaine d’octobre, avec un temps idéal. Quelques raisins brûlés. Bonne année en qualité et en quantité.
  • 1912
    Un Vintage classique, corsé avec une concentration de fruits et de tanins. Presque toutes les entreprises l’ont déclaré. Année exceptionnelle en qualité et en quantité.
  • 1911
    Un grand Off-Vintage: la Sandeman a déclaré, isolément, le «Vintage Coronation», pour commémorer la montée sur le trône de George V. Une exception pour une année pas très bonne. Selon Ernest Cockburn, ce Vintage de la Sandeman «sera retenu pendant longtemps comme un exemple de tout ce qu’il y a de supérieur dans le Vintage Port». Vendanges tardives, en octobre, avec un temps très chaud, après quelques pluies torrentielles fin septembre. Des raisins très mûrs, qui ont atteint plus de 16º à quelques endroits de Cima Corgo, mais quelques-uns étaient déjà secs ou pourris. Peu de bons vins, avec beaucoup de couleur, de corps et de douceur.
  • 1908
    Grand Vintage, fin, équilibré, foncé et corsé, très mûr et doté d’un arome traditionnel de «café torréfié. Toutes les entreprises l’ont déclaré. Un hiver froid, un printemps et un été très chauds, surtout à l’époque des vendanges (fin septembre), à tel point que quelques producteurs ont eu du mal à contrôler la fermentation du moût.
  • 1904
    «Vintage élégant» et fruité, mais peu foncé. Toutes les entreprises l’ont déclaré. A cause de la difficulté de trouver de l’eau-de-vie au Portugal, de nombreux vins ont été fortifiés avec de l’eau-de-vie allemande et de l’alcool de céréales ou de pomme de terre. Année sèche, avec des pluies fines à la mi-septembre qui ont été bénéfiques pour rafraîchir les raisins. Les vendanges qui ont été réalisées tout de suite après ont eu lieu sous un beau temps. Des raisins très mûrs. Des vendanges très abondantes.
  • 1900
    Grand Vintage, en qualité et en quantité. Des vins délicats et harmonieux, bien qu’avec moins de couleur et de corps que les plus célèbres Vintage. Presque toutes les entreprises l’ont déclaré. Vendanges tardives, à la fin septembre, début octobre, sous un beau temps, après quelques jours de pluie.
  • 1897
    Vintage excellent, à la couleur et au goût remarquables, et selon quelques oenophiles mieux que celui de 1896, mais peu d’entreprises l’ont déclaré, vu qu’elles l’ont fait du Vintage l’année précédente. Les premières vendanges ont été faîtes sous un temps très chaud, ce qui a provoqué des fermentations très rapides dans quelques pressoirs. Ensuite, le temps s’est refroidi et la qualité du moût s’est améliorée. Selon Warner Allen, les meilleurs de 1896 avaient un 97 qui y avait été rajouté. Il y a eu un manque d’eau-de-vie pour bénéficier les vins. Des importations d’alcool et d’eau-de-vie se font de l’Islande, du Danemark et de l’Allemagne. La Sandeman a fortifié son Vintage 97, considéré comme légendaire, avec du Whisky écossais.
  • 1896
    Vintage exceptionnel. Toutes les entreprises l’ont déclaré. Des vins peu mûrs au moment des vendanges (qui ont commencé tôt, à la première quinzaine de septembre), avec moins de couleur et de corps que ce qui est habituel pour une grande nouveauté. Mais ils ont surpris en évoluant bien en bouteille.
  • 1894
    De bons vins, mais en petites quantités. Beaucoup de vignes attaquées par le mildiou. Beaucoup d’entreprises l’ont déclaré. Difficile de trouver de l’eau-de-vie. Quelques vins fortifiés avec l’eau-de-vie des Açores, mais pour les meilleurs on a continué à utiliser l’eau-de-vie du Douro. Eté chaud et sec, avec un peu de pluie fin septembre. Vendanges tardives début octobre, sous un temps idéal.
  • 1892
    Quelques bons vins, mais en petites quantités. Beaucoup d’entreprises l’ont déclaré. Difficultés à trouver de l’eau-de-vie. Quelques vins fortifiés avec de l’eau-de-vie des Açores. Eté chaud et sec. Raisins très mûrs à tel point qu’il a été difficile de contrôler la fermentation dans certains pressoirs.
  • 1890
    Quelques bons Vintage, un peu légers et secs. Ils auraient pu être meilleurs si les vendanges avaient été faîtes plus tard. Vague de chaleur début septembre, suivie de pluies au milieu du mois, mais les vendanges ont eu lieu sous un temps parfait. Production pauvre. Beaucoup d’entreprises l’ont déclaré.
  • 1887
    Vintage « Queen Victorias Jubilee», été chaud, vendanges réalisées dans des conditions idéales, avec des journées chaudes et des nuits fraîches. Toutes les entreprises l’ont déclaré. Il y en a qui ont considéré cette année-là comme l’une des meilleures du XIXème, comparable à 1834. Production pauvre.
  • 1884
    Quelques grands Vintage. Beaucoup d’entreprises l’ont déclaré. Mois de juillet très chaud. Pluies à la fin août ont provoqué une grande quantité de raisin « pourri ». Vendange tardive. Les vins se sont révélés meilleurs que prévu. Production pauvre à cause du phylloxéra.
  • 1881
    Des vins qui promettaient être excellents quand ils ont été embouteillés, mais un bon nombre s’est révélé décevants. Beaucoup d’entreprises l’ont déclaré. Plusieurs exportateurs estimaient qu’à l’avenir on ne ferait plus de Vintage, à cause du phylloxéra.
  • 1878
    Vintage exceptionnel, très fin. Toutes les entreprises l’ont déclaré. Encore très bon en 1978, selon Ben Howkins. En juillet les nouvelles du Douro, selon Ernest Cockburn, étaient alarmantes, prévoyant une vendange tardive et très petite, à cause de phylloxéra. Temps instable pendant juillet et août, mais les vendanges, faîtes à partir de la mi-septembre ont été faîtes sous un beau temps. Mais, au Cima Corgo, production très pauvre, la moitié de l’année précédente. Beaucoup de propriétaires décident de ne plus cultiver leurs vignes.
  • 1875
    Bons Vintage, fins et élégants, presque secs, mais ils se sont révélés en deçà de toute attente, en mûrissant très vite. Toutes les entreprises l’ont déclaré. Eté chaud et sec. Des raisins presque secs avec une grande teneur en sucre. Production pauvre, à cause de l’avancée rapide du phylloxéra.
  • 1873
    Grand Vintage, avec des caractéristiques de douceur. Presque toutes les entreprises l’ont déclaré. Vendange tardive, avec des conditions climatiques idéales.
  • 1872
    Excellent Vintage, avec des vins très fins et riches qui ont prouvé dès le départ être meilleurs que prévu. Beaucoup d’entreprises l’ont déclaré et d’autres ne l’ont pas fait parce qu’elles ont choisi de privilégier l’année précédente.
  • 1870
    Grand Vintage, très fin et corsé, comparable, selon quelques négociants, à celui de 1834. Toutes les entreprises l’ont déclaré. Production pauvre.
  • 1868
    Un des Vintage les plus fins du XIXème siècle, très riches et forts. Année très chaude. En août, les raisins semblaient être brûlés et l’année condamnée. Mais une pluie fine qui est tombée avant les vendanges a sauvé la cueillette. Toutes les entreprises l’ont déclaré.
  • 1865
    Quelques vins assez bons. Beaucoup d’entreprises l’ont déclaré.
  • 1863
    Grand Vintage, une des meilleures années dans l’histoire du Vin de Porto, selon Ernest Cockburn. Année très chaude jusqu’à fin août. Toutes les entreprises l’ont déclaré.
  • 1861
    Quelques très bons vins.
  • 1860
    Année de bons vins.
  • 1858
    Un des grands Vintage du XIXème siècle, très corsé. Vendange précoce, début septembre.
  • 1854
    Quelques très bons vins.
  • 1853
    Année très pluvieuse, sans printemps. Mauvaise floraison et oïdium. Mais sur les pentes les plus escarpées, il y a eu du vin très fin.
  • 1851
    Excellent Vintage, très fin, comparable, selon Forrester, à la nouveauté de 1820.
  • 1850
    Quelques bons vins.
  • 1847
    Grand Vintage. Vendange tardive.
  • 1844
    Vin fin, excellente nouveauté.
  • 1842
    Excellents vins. «Grande recherche de vins corsés, doux et avec beaucoup de couleur», selon Forrester.
  • 1840
    Grand Vintage. «Vins généralement purs et secs», très fins selon Forrester.
  • 1834
    Fameux Vintage, très fin, un des meilleurs du XIXème siècle.
  • 1830
    Quelques vins excellents.
  • 1827
    Quelques très bons vins.
  • 1822
    Quelques bons vins comparables à ceux de la nouveauté de 1821, mais seulement où les vendanges ont été faîtes plus tôt.
  • 1821
    Excellent Vintage en qualité et en quantité. Le “Jugement de l’Année” estime que “la nouveauté en question a de la maturité, une bonne odeur et un bon goût, qui se rapproche de celle de l’année passée, de 1820, à laquelle elle est comparée, bien qu’avec un peu moins de couleur et de maturité, ceci dit il y a des futailles de vin de qualité bien supérieure à la dernière Nouveauté en question ... ».
  • 1820
    Une «excellente nouveauté...où tous les vins ont naturellement (et inhabituellement) été pleins, doux et savoureux” (Forrester), mais en petite quantité.
  • 1815
    «Waterloo Port» un des grands Vintages do XIXème siècle. Vintage-sensation dans les grandes Expositions Internationales de la deuxième moitié des années mille huit cent, il était encore commercialisé dans les années trente de notre siècle.
  • 1812
    Excellents vins, “très fins”.
  • 1811
    Vintage «Comet». Année de grande “stérilité» et de guerre.
  • 1810
    Quelques vins très bons, à l’arome et au goût fin, mais peu corsés.
  • 1806
    Excellent Vintage.
  • 1802
    Quelques vins très bons.
  • 1798
    Vins de grande qualité et selon certains meilleur que celui de 1786, mais Henderson estime que le vin de cette année-là a été «très mauvais».
  • 1797
    Henderson considère le vin de cette année-là «très mauvais Tawny» mais d’après le jugement de l’Année de la Compagnie, la qualité a été raisonnable. Une année de grande production avec quelques vins exceptionnels. En 1809, pendant les invasions françaises, à un dîner avec Wellington, à Torres Vedras, G. Sandeman a mentionné ce vin comme étant « le plus fin de tous». Un des invités, le Général Calvert, a demandé à Sandeman de lui envoyer deux tonneaux de ce vin-là en Angleterre, l’un deux pour offrir au Duc de Duque de York, Commandant Chef de l’Armée Britannique. Dès lors, le Sandeman 1797 est devenu connu sous le nom de «Porto Duc de York ».
  • 1796
    Bonne nouveauté.
  • 1790
    Il y a eu parmi du très bon vin. Selon la Sandeman, il a été le premier Vintage embouteillé en 1792 par George Sandeman, et qui a coïncidé avec le début de l’activité de l’entreprise à Londres. A la fin du XIXème siècle, des bouteilles de vin de cette nouveauté sont encore en vente. Pauvre production.
  • 1786
    Vins très fins. Production pauvre.
  • 1784
    Vins de bonne qualité. Production pauvre, bien que le “Jugement de l’Année de la Compagnie » ait annoncé une « année abondante ».
  • 1781
    Il y a eu parmi du vin du très bon vin.
  • 1780
    Considérée comme une bonne année, que ce soit en qualité ou en quantité, bien qu’inférieure à l’excellente cueillette de l’année précédente.
  • 1779
    D’après le jugement de l’année, émis par la Compagnie: vin de “qualité supérieure”, qu’il “est rare de trouver”. Une grande production.
  • 1775
    Vintage exceptionnel, très fin, semblable à celui de 1765. Selon certains auteurs anglais, il s’agit du premier vin du Douro exporté en Angleterre, qui a pu réclamer le titre de véritable "Vintage Port".
  • 1765
    Année de Grande qualité. Vin "mémorable". Premier Vintage à apparaître dans un catalogue de Christies en 1768.
  • 1756
    Vins de bonne qualité, qui contrastent avec les très mauvaises nouveautés des années des années précédentes. A la fin du XIXème siècle(1896), la Compagnie Vinicole du Nord du Portugal avait ce vin-là, qui appartenait à sa cave privée, en vente.
 
Ministério da Agricultura Compete